RSS
Ciel des Hommes

La surface tachée de Bételgeuse

Mercredi 6 janvier 2010

Bétélgeuse est vraiment une grosse étoile. Si on la transférait en lieu et place du Soleil, son enveloppe externe s’étendrait jusqu’à l’orbite de Jupiter. Mais fort heureusement ce genre de substitution est impossible à réaliser, et Bételgeuse est en réalité si éloignée de nous qu’en dépit de son énorme diamètre, elle brille dans notre ciel sous la forme d’un simple point lumineux, même dans les plus puissants télescopes. Cependant en utilisant une technique d’observation appelée interférométrie (reconstitution virtuelle d’un télescope géant à partir de plusieurs grands télescopes mis en réseau) dans la longueur d’onde infrarouge, des astronomes de l’Observatoire de Paris sont parvenus à résoudre la surface de Bételgeuse et à produire cette image de la supergéante rouge. L’étonnante image révèle la présence de deux immenses taches brillantes. Il est possible qu’il s’agisse de deux gigantesques cellules convectives surgissant des profondeurs de la supergéante. Contrairement aux taches que l’on peut observer sur notre Soleil, celles-ci sont brillantes car elles sont plus chaudes que le reste de la surface. Cependant, elles restent plus froides que la surface de notre Soleil. Egalement désignée sous le nom d’Alpha Orionis, Bételgeuse est à quelque 600 années-lumière de nous.

 

Credit: Xavier Haubois (Observatoire de Paris) et al.

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Un nuage en rouleau au-dessus de l'Uruguay

suivant
image suivante
La traîne du Petit Nuage de Magellan

> voir le calendrier

APOD 1001

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter