RSS
Ciel des Hommes

Fruit collisionnel

Vendredi 19 octobre 2012

NGC 2623 est réellement constituée de deux galaxies qui tendent à ne plus en former qu'une. Vue ici dans ces derniers stades, cette gigantesque fusion galactique se déroule à quelque 300 millions d'années-lumière de nous dans la constellation du Cancer. La collision entre ces deux galaxies qui étaient peut-être au départ semblables à notre Voie lactée a engendré de nombreuses formations d'étoiles tant au niveau du noyau que des traînes gravitationnelles. Formées de poussière, de gaz et d'amas de jeunes étoiles bleues, les traînes gravitationnelles s'étendent sur bien plus de 50 000 années-lumière de part et d'autre du nouveau noyau issu de la fusion des deux galaxies initiales. Conséquence probable de la fusion, le trou noir supermassif qui se trouve au centre du noyau est très actif. Formant beaucoup d'étoiles et dotée d'un noyau actif, NGC 2623 se signale sur une large portion du spectre électromagnétique. Cette image de NGC 2623, alias Arp 243, prise par le télescope spatial Hubble révèle des galaxies encore plus lointaines en arrière plan.

afficher encore plus grand

 

Image Crédit: Hubble Legacy Archive, ESA, NASA; Traitement - Martin Pugh

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
La voisine d'à côté
suivant
image suivante
La lumière zodiacale et la Voie lactée

> voir le calendrier

APOD 1210

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter