RSS
Ciel des Hommes

Le patatoïde gravitationnel de Potsdam

Lundi 15 décembre 2014

Pourquoi certains endroits sur Terre ont-ils une gravité plus forte que d'autres ? Parfois, la raison reste mystérieuse. Afin de lever un coin du voile sur ces mystères de la surface terrestre, les mesures très fines des satellites GRACE et CHAMP ont été utilisées pour créer cette carte en trois dimensions du champ gravitationnel terrestre. Un des centres pour traiter ces données se trouvant à Potsdam, en Allemagne, et le résultat de ce travail ressemblant furieusement à un tubercule, ce modèle a été désigné sous le nom de patatoïde gravitationnel de Potsdam. Les zones en rouge indiquent les régions où la gravité est légèrement plus forte que la normale, les bleues signalant l'inverse. De nombreuses caractéristiques de ce géoïde peuvent être directement reliées à des structures naturellement massives comme la dorsale médio-atlantique ou la chaîne Himalayenne. Mais ce n'est pas le cas partout, si bien qu'on en est réduit à constater par endroits la densité inhabituellement élevée, ou faible, du sous-sol. Ce genre de représentation aide également à calibrer les changements survenant à la surface de la Terre comme les courants océaniques ou la fonte des glaciers. Cette carte a été initialement produite en 2005, mais une nouvelle carte intégrant des données encore plus fines a été établie en 2011.

afficher l'image en plus grand | afficher encore plus grand

 

Image Crédit: CHAMP, GRACE, GFZ, NASA, DLR

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Le nuage moléculaire Barnard 68
suivant
image suivante
W5, piliers de formation stellaire

> voir le calendrier

APOD 1412

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter