RSS
Ciel des Hommes

Le 20 mars 2015, le Soleil s'éclipse !

article de Thibaut Alexandre

paru le 17 mars 2015

Vendredi 20 mars, le Soleil aura rendez-vous avec la Lune, offrant à une partie des habitants de notre planète le spectacle magique d'une éclipse de Soleil. Une poignée de privilégiés pourront même assister à la disparition complète de notre étoile et faire l'expérience de la nuit en plein jour !

L'éclipse solaire du 20 mars 2015 concernera les observateurs situés en Europe, dans le Nord de l'Afrique, d'une bonne partie de la Russie et au Proche et Moyen-Orient. Les observateurs les plus chanceux seront ceux habitant dans le Nord-Ouest de l'Europe (Scandinavie, Royaume-Uni, Benelux et même la France !) où plus de 80% du Soleil sera masqué par la Lune. L'éclipse sera même totale pour les archipels scandinaves des Féroé (à mi-chemin de l'Ecosse et de l'Islande, et où se trouvera notre ami Olivier Sauzereau) et du Svalbard (îles norvégiennes proches du Pôle Nord).

Tout débutera à 7h40 TU (8h40, heure de Paris) avec le premier contact de la pénombre lunaire avec notre globe, juste au Nord du Cap-Vert, et à 9h09 TU, quand le cône d'ombre lunaire touchera la surface de notre planète en plein Océan Atlantique, à 450 km au Sud du Groenland. Sur une bande de plus 400 km, l'ombre de la Lune va alors filer en direction du Nord-Est pendant un peu plus de quatre heures, survolant l'océan sur une distance de 5850 km. A 9h45m39s TU aura lieu le maximum de l'éclipse, près des îles Féroé, avec une totalité durant 2 minutes et 46 secondes. Autant dire que le petit archipel danois sera aux premières loges : Thorshavn, capitale des Féroé, bénéficiera d'une obscurité totale de 2 minutes et 8 secondes entre 9h40 et 9h42 heure locale (qui est aussi l'heure TU). A 10h08 TU, l'ombre aborde l'archipel du Svalbard, et Longyearbyen, capitale administrative des îles, plonge dans la nuit en plein jour pendant 2 minutes et 31 secondes, de 10h10 à 10h13 TU (11h10 à 11h13 heure locale, qui est la même que celle de Paris). Quelques minutes plus tard seulement, à 10h21 TU, le cône d'ombre quitte la surface de notre planète juste à côté du Pôle Nord. L'éclipse prend fin à 11h50 TU, avec le dernier contact entre notre planète et la pénombre lunaire, à l'Ouest du lac Baïkal, en Sibérie.

Même si l'éclipse ne sera pas totale en France métropolitaine, les chiffres ont quand même de quoi faire rêver : 82% du Soleil sera masqué à Brest, 80% à Lille, 79% à Paris, 70% à Lyon, etc. En fait, plus on ira vers le Nord-Ouest, plus le Soleil sera masqué par la Lune (les régions bordant la Manche sont privilégiées). La région où l'éclipse sera la moins bien visible sera la Corse, avec seulement 58% de la surface solaire masquée. C'est tout de même plus de la moitié, alors ne boudons pas notre plaisir ! L'éclipse, partielle depuis notre pays, débutera entre 9h10 et 9h26 (heure légale), le tout dépendant de où vous vous trouvez : d'abord dans le Sud-Ouest, près de Pau, pour finir dans le Nord-Est, à la frontière allemande. Le maximum aura lieu entre 10h15 et 10h35 (heure légale, toujours), le tout dépendant également de où vous vous trouvez. L'éclipse se terminera entre 11h26 et 11h45.

Sur cette page, vous pouvez trouver les horaires de l'éclipse pour votre ville.

Bien que le Soleil se retrouve masqué à 80%, aucune baisse notable de luminosité ne sera visible, et sa lumière sera donc aussi DANGEREUSE POUR LES YEUX que d'habitude. L'observation de l'éclipse nécessitera donc des moyens appropriés : lunettes spéciales éclipses (récentes ! n'utilisez surtout pas vos lunettes du 11 août 1999, car leur filtre s'est dégradé avec le temps), filtres spéciaux pour instruments, Solarscope ou bien encore carreau de soudeur indice 14 minimum. Evitez absolument tout bricolage fait maison : les rayons solaires les plus nocifs ne seront pas arrêtés et vous risqueriez d'endommager irrémédiablement vos yeux ! Néanmoins, si vous ne disposez pas de filtre, il est possible de s'amuser à projeter l'éclipse au sol ou sur une feuille de papier grâce à des idées amusantes

Avec un peu de chance, une ou plusieurs taches solaires seront visibles directement avec des lunettes spéciales éclipses. C'est par exemple le cas de l'actuel groupe AR2297, particulièrement actif et produisant de jolies éruptions solaires. Et profitez bien du spectacle, car la prochaine éclipse de Soleil visible de notre territoire aura lieu le 21 août 2017, mais peu de temps avant le coucher du Soleil. Les plus nostalgiques d'entre vous pourront alors se rappeler que cette éclipse sera la copie quasiment conforme, à l'issue d'un cycle de Saros de la fameuse éclipse du 11 août 1999. Cette fois-ci, ce seront les Etats-Unis qui profiteront de la phase de totalité.

La particularité de l'éclipse du 20 mars 2015 est qu'elle aura lieu quelques heures seulement avant l'équinoxe de mars, une configuration assez rare pour être soulignée. Cela signifie que les centres de la Terre, de la Lune et du Soleil seront parfaitement alignés, et ce alors que la Lune est au plus proche de notre planète (358 000 km) sur son orbite. Cela n'augure aucune catastrophe quelconque, mais l'éclipse aura une conséquence indirecte très intéressante : du fait de la perfection de l'alignement qui amplifiera l'onde de marée, le 21 mars sera le jour des marées du siècle sur Terre, avec un coefficient de marée de 119 sur 120 ! Nous avions déjà eu un avant-goût des choses le 21 février dernier, quand le coefficient était de 118. Verra-t-on encore quelques journalistes imprudents se faire faucher par les vagues ? Ce qui est certain, c'est que cet exemple navrant n'est pas à suivre, car il pourrait se terminer de façon beaucoup plus tragique.

Ne reste plus maintenant qu'à espérer que la météo soit de la partie. Et ne tardez pas à vous munir de vos lunettes spéciales éclipses, car les stocks sont limités. Vous pouvez aussi acheter un exemplaire d'Astronomie Magazine, de Ciel et Espace ou de Science et Vie, ces magazines étant vendus avec une paire de lunettes spéciale éclipses que vous pourrez utiliser à tour de rôle. N'hésitez à nous poser vos questions et partager vos photos sur notre page facebook.

 

précédent
article précédent
Conférence à Paris : L'épopée Cassini, 10 ans d'exploration du système de Saturne
suivant
article suivant
Sur la piste de la huitième météorite suisse
Cette photo, prise à l'occasion de l'éclipse annulaire du 3 octobre 2005, illustre bien le spectre de sentiments suscités par une éclipse de Soleil, un mélange de crainte, de fascination et d'excitation.
Crédit : Laurent Laveder

 

Aspect de l'éclipse de Soleil à Paris le 20 mars 2015 à 10h10 heure légale. Il s'agit en fait d'une image d'archive de l'éclipse du 3 octobre 2005 correspondant à la même phase du phénomène
Crédit : Laurent Laveder

 

dictionnaire de l'astronomie
Ciel

Ciel

Espace

Espace

Lumière

Phase

Phase

Planète

Taches solaires

Taches solaires

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter