RSS
Ciel des Hommes

Découverte d'une planète potentiellement habitable autour de Ross 128

article de Didier Jamet

paru le 15 novembre 2017

L'été dernier, l'étoile Ross 128 avait défrayé la chronique avec un mystérieux signal radio semblant provenir de ses environs. Aujourd'hui, une équipe de chercheurs européens vient d'annoncer la découverte d'une planète potentiellement habitable autour de cette étoile.

Ross 128 est une discrète étoile invisible à l'oeil nu (magnitude 11), perdue aux confins de la constellation de la Vierge et du Lion, et qui passerait totalement inaperçue si elle ne s'obstinait à briller d'un bel éclat rubis depuis près de 10 milliard d'années

C'est pourtant autour de cette petite étoile insignifiante qu'une équipe de scientifiques européens vient de confirmer la présence d'une planète rocheuse à peine plus massive que la Terre, et située à une distance de l'étoile théoriquement compatible avec la présence d'eau liquide à sa surface.

Sur Ross 128b, le nom provisoire de cette planète découverte grâce à l'instrument HARPS de l'Observatoire européen austral, l'année dure un peu moins de 10 jours car elle ne se trouve qu'à 7,5 millions de kilomètres de son étoile, soit 20 fois moins que la distance Terre-Soleil.

Dans notre Système solaire, une telle proximité serait synonyme d'un véritable enfer du fait de l'intensité du rayonnement de notre étoile. Mais autour de Ross 128, cela peut ressembler à un paradis luxuriant, puisqu'au total la petite planète nouvellement découverte est baignée d'un ensoleillement seulement 38% supérieur à celui dont nous bénéficions sur Terre. Rappelons pour mémoire que sur Terre, sans l'effet de serre naturel de l'atmosphère, la température moyenne liée uniquement à l'ensoleillement serait de -18,7°C, contre plus de 15°C actuellement.

Car en effet, un des paramètres essentiels de l'habitabilité d'une planète, c'est bien son atmosphère, et la façon dont elle accommode le rayonnement de son étoile, filtre les parties nocives du spectre lumineux comme les ultraviolets, et réfléchit, ou non, grâce à sa couverture nuageuse, une partie de ce rayonnement.


Aujourd'hui, Ross 128b n'étant pas observable directement, nous ne connaissons absolument rien des caractéristiques de cette éventuelle atmosphère et il est donc impossible d'affirmer avec les seules données en notre possession que les conditions à sa surface sont compatibles avec la présence d'êtres vivants, aussi élémentaires soient-ils.

A ce stade, il peut être intéressant de rappeler que Ross 128 avait déjà été au coeur d'une controverse scientifique l'été dernier. Le chercheur Abel Mendes, de l'université de Porto Rico, avait en effet indiqué avoir capté grâce au radiotélescope d'Arecibo d'étranges signaux radio, quasi périodiques et assez proches de ce que pourrait être une émission radio artificielle en provenance des parages de cette étoile, située à moins de 11 années-lumière de nous.

Des tentatives d'écoute ultérieures n'avaient cependant rien donné, et un consensus s'était rapidement dégagé parmi les spécialistes pour attribuer cette émission radio à un satellite géostationnaire, nombreux dans cette portion du ciel qui correspond exactement à l'équateur céleste. Cependant cette hypothèse ne rendait pas totalement compte de certaines caractéristiques du signal, notamment son importante distorsion.

Avec la confirmation de la présence d'une planète potentiellement habitable autour de cette étoile, il est maintenant certain que Ross 128 va faire l'objet d'une attention renouvelée de la part des programmes de recherche de vie intelligente dans l'univers.

 

précédent
article précédent
Nouvelles rumeurs de Fin du Monde
dictionnaire de l'astronomie

Atmosphère

Ciel

Ciel

Lumière

Magnitude

Magnitude

Planète

Satellite

Satellite

Spectre lumineux

Spectre lumineux

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
saturne |