RSS
Ciel des Hommes

Jupiter

article de Didier Jamet et Fabrice Mottez

paru le 29 juin 2002

Cinquième planète en partant du Soleil.

Jupiter est à 5,2 unités astronomiques du Soleil (une unité pour la Terre). Elle tourne sur son orbite à 13 km/s, et boucle un tour en 11,86 années terrestres.

C'est la plus grosse et la plus massive.

Jupiter tourne sur elle même en 9 heures et 50 minutes à l'équateur. Aux hautes latitudes, la rotation est plus lente de 5 minutes.

Jupiter est couverte de nuages d'altitudes et de couleurs différentes, fortement structurés en latitude. Un des plaisirs des astronomes amateurs qui observent Jupiter est la contemplation de ces bandes nuageuses.

Jupiter a un champ magnétique puissant et une magnétosphère en interaction avec son proche satellite Io.

Jupiter a quelques dizaines de satellites connus, dont les quatre plus gros, Io, Europa, Ganymède et Callisto sont visibles avec une bonne paire de jumelles.

Ce sont les fameux satellites « Galiléens », observés pour la première fois par Galilée le 7 janvier 1610 à l’aide d’une lunette rudimentaire. Cette découverte allait s’avérer fondamentale pour la compréhension des mouvements de la Lune au sein du système héliocentrique de Copernic, apportant à ce dernier une confirmation cruciale.

Aujourd’hui, chacun d’entre nous peut rééditer l’expérience de Galilée à l’aide d’une simple paire de jumelles (si possible fixée sur un pied). C’est une observation très facile à réaliser, et vous ressentirez sans doute autant d’émotion que Galilée lui-même en découvrant ces trois ou quatre petits points brillants plus ou moins bien alignés de part et d’autre de la géante Jupiter

Jupiter a un anneau distant de 55000 km de la surface (nuageuse) de Jupiter, invisible depuis la Terre.

Jupiter a été survolée par la sonde Pioneer 10 en 1973, Pioneer 11 en 1974, et par Voyager 1 et 2 en 1979. La sonde Cassini en route vers Saturne a survolé Jupiter en 2000. La sonde Galileo est en orbite autour de Jupiter depuis décembre 1995 (et une sonde est descendue dans son atmosphère).

 

L'anneau de Jupiter (dans le plan horizontal) vu par la sonde Galileo. La sonde spatiale était dans l'ombre de Jupiter. On distingue, outre l'anneau, la lumière du Soleil réfractée par la haute atmosphère de la planète.
Crédit : JPL - NASA

 

Jupiter vue par la sonde Voyager 1 en 1979.
Crédit : JPL - NASA

 

dictionnaire de l'astronomie

Atmosphère

Gravitation

Gravitation

Jupiter

Jupiter

Magnétosphère

Planète

Satellite

Satellite

Saturne

Saturne

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
man pupu nyor |