RSS
Ciel des Hommes

La Nuit du Chasseur d'éclipse

traduction de Laurent Laveder

paru le 24 octobre 2004

Une tradition veut que la pleine Lune d’octobre soit " la Lune du Chasseur ", ou encore " la Lune de sang ". Cela viendrait de temps immémoriaux où les chasseurs se dépêchaient de capturer leurs dernières proies avant les rigueurs de l’automne, prolongeant même leur traque jusqu’au cœur de la nuit, avec le renfort du clair de Lune. Il s’agissait de se constituer des stocks suffisant pour affronter l’hiver qui s’annonçait.

On les imagine sans peine, ombres silencieuses avançant à pas feutrés au cœur de la forêt, surplombées par une pleine Lune dont l’éclat maladif scellait le destin du gibier attardé.

Cette Lune du chasseur se lèvera dans la nuit du 27 au 28 octobre prochain. Au début, elle ne semblera pas différente des autres pleines lunes. Puis, peu à peu, elle se parera d’inquiétantes couleurs qui lui feront pleinement mériter son surnom de " lune de sang ".

Pas de panique : c’est juste une éclipse de Lune… Elle commencera à 3 h 14 (heure légale en Europe Continentale), lorsque la Lune commencera à glisser dans l’ombre de la Terre, pour plus de trois heure de spectacle. La totalité, période pendant laquelle la Lune est entièrement dans l'ombre de la Terre, durera de 4 h 23 à 5 h 44.

Quel que soit le continent où vous vous trouverez cette nuit là, et à l’exception notable de l’Australie, vous pourrez observer tout ou partie du phénomène. La pale Lune virera progressivement à l’orange citrouille, et peut-être même au rouge surnaturel au plus fort de l’éclipse.

Mais qu’est-ce qui donne à la Lune cette coloration orange pendant une éclipse ? La réponse se trouve dans l’atmosphère terrestre.

Notre planète projette une ombre extrêmement longue. Elle commence depuis le sol (eh oui, quand vous marchez dehors la nuit, vous êtes tout simplement dans l’ombre de la Terre !), et s’étend sur près de 1,5 million de kilomètres. C’est largement suffisant pour atteindre la Lune, qui ne se trouve qu’à 380 000 km de la Terre en moyenne.

Imaginez que vous disposiez d’un vaisseau spatial personnel. Votre mission, si vous l’acceptez , sera la suivante. Ce soir, à minuit tapante, quittez la Terre à la verticale. Continuez votre chemin sur 320 000 kilomètres à peu près, tout près de la Lune. Maintenant regardez en arrière. Depuis votre cockpit, vous devriez apercevoir le côté de la Terre plongé dans la nuit, celui qui tourne le dos au Soleil. Mais regardez attentivement : il n’est pas complètement sombre ! Tout autour du limbe terrestre, vous pouvez discerner un anneau lumineux rouge. Ce que vous êtes en train d’observer, c’est tout simplement tous les couchers et tous les levers de Soleil du Monde, qui se sont donnés rendez-vous pour être vus depuis la Lune cette nuit-là. Cet anneau de lumière diffuse à l’intérieur du cône d’ombre de la Terre, empêchant les ténèbres absolues d’y régner en maître. Si vous éteignez toute l’instrumentation du vaisseau, ne percevez-vous pas cette lueur rougeoyante qui berce l’habitacle ?... Et bien c’est la même qui est responsable de la teinte orangée que prendra notre satellite naturel cette nuit-là.

En fait, la couleur exacte dépendra de ce qui flotte dans l’atmosphère à ce moment là. Après une éruption volcanique par exemple, la poussière et les cendres peuvent donner aux couchers de Soleil des couleurs rouges incroyablement vives. La Lune prendrait également de vives couleurs lors d’une éclipse dans ces circonstances. En revanche, une forte couverture nuageuse sur le limbe terrestre au moment de l’éclipse signifierait une éclipse très sombre.

À quoi ressemblera la Lune dans la nuit du 27 au 28 octobre ? Personne ne peut le dire avec précision, et le mieux sera de l’observer par vous même.

Pendant que vous aurez le nez en l’air à contempler la Lune, peut-être entendrez-vous une branche craquer parmi les arbres… Même si c’est la nuit du Chasseur, il ne s’agira probablement que de votre imagination…

 

précédent
article précédent
Voyager 1, la dernière sentinelle.
suivant
article suivant
La pluie d’étoiles filantes des Géminides

Version française de Science@NASA
Auteur original : Docteur Tony Phillips
Crédit : NASA Science

L'éclipse de Lune du 15 mai 2003 surprise par l'astronome amateur Loyd Overcash au-dessus de Houston, Texas
Crédit : Loyd Overcash

 

dictionnaire de l'astronomie

Atmosphère

Limbe

Limbe

Lumière

Planète

Satellite

Satellite

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter