RSS
Ciel des Hommes

Nouvelles cartes radar de la Lune

traduction de Didier Jamet

paru le 01 mars 2008

La Nasa vient de dresser de nouvelles cartes à haute résolution du pôle sud de la Lune, une région que l’agence spatiale américaine considère comme un possible site d’atterrissage pour son retour sur la Lune dans les années qui viennent.

« Nous savons à présent que le pôle sud de la Lune a des sommets aussi élevés que le Mont MacKinley (plus haute montagne d’Amérique du Nord , 6194 m) et des planchers de cratères 4 fois plus profond que le Grand Canyon » compare Doug Cooke, administrateur associé adjoint de la Nasa. « Ces données constitueront un outil précieux pour la planification des futures missions lunaires. »

Cliquez ici pour visionner un film du paysage montagneux avec ombres simulées virevoltant tout au long d’un jour lunaire complet.

Les scientifiques du JPL ont recueilli ces données grâce à l’antenne de Goldstone située dans le désert de Mojave, en Californie. Par trois fois en 2006, les chercheurs ont dirigé l’antenne de 70 mètres vers le sud de la Lune. Cette antenne, qui mesure la bagatelle des ¾ d’un terrain de football, a envoyé un signal radar de 500 kilowatts pendant 90 minutes à travers les quelque 373 000 kilomètres qui la séparaient de la Lune.

Le radar a illuminé la surface rugueuse d’une région mesurant 643 x 402 kilomètres. Les signaux réfléchis ont été recueillis par deux antennes de 34 mètres de diamètre toujours à Goldstone. Les scientifiques ont alors pu analyser ces échos, et les données ont été rendues publiques cette semaine.

La Nasa en a même profité pour réaliser une animation de synthèse d’un atterrissage sur la Lune vu par les astronautes, cliquez ici.

« Je ne suis jamais allé sur la Lune, mais cette animation offre la meilleure alternative au vrai voyage » assure Scott Hensley, qui a mené l’étude. « Avec ces données, nous pouvons discerner des détails du terrain pas plus grands qu’un maison, et ça sans sortir de notre bureau. »

La Nasa a les yeux de Chimène pour les régions polaires sud de la Lune car c’est un site idéal pour l’installation de futures bases sur la Lune. L’endroit présente de nombreux avantages. Et au premier chef, celui d’héberger vraisemblablement de la glace d’eau au fond de ses cratères les plus profonds. Cette eau pourra être électrolysée afin de fournir de l’oxygène pour la respiration des équipages, et de l’hydrogène pour alimenter les moteurs-fusées. Mais les astronautes pourront tout aussi bien s’en désaltérer.

Les planificateurs sont aussi à la recherche de « pics de la lumière éternelle ». Les grandes montagnes polaires sur lesquelles le Soleil ne se couche jamais pourraient être un bon endroit dans lequel installer une centrale électrique à panneaux solaires.

Ces cartes offrent la meilleur résolution jamais obtenue à ce jour. Auparavant les meilleures images jamais obtenues étaient celles de la sonde Clementine, qui permettaient de résoudre des détails des régions polaires de l’ordre du kilomètre par pixel. Les cartes radar du JPL font 50 fois mieux.

Aussi bonnes soient-elles, ces images feront bientôt pâle figure face aux images de nouvelle génération qu’obtiendra la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter. Elle doit quitter la Terre fin 2008 et ses caméras renverront des photos de la Lune ou des détails de l’ordre du mètre seront visibles.

Ce qui fait dire à Cooke que « le pôle sud lunaire sera bientôt un très bel endroit à explorer. »

 

précédent
article précédent
Qui tourne autour de la Lune ?
suivant
article suivant
Avalanches prises sur le vif sur Mars !

Version française de Science@NASA
Auteur original : Docteur Tony Phillips
Crédit : NASA Science

L'antenne de 70 m de diamètre du complexe de Goldstone, Californie
Crédit : Nasa/JPL

 

Nouvelle image radar du pôle sud de la Lune
Crédit : Nasa/JPL

 

dictionnaire de l'astronomie

Hydrogène

Lumière

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
comment s appel l etoile qui se deplace proche dela terre | eclispe total 2017 aout axplication chimique | " ngc 604" | histoire étonnante comète | bible fin des temps |