RSS
Ciel des Hommes

Au cœur d’Omega du Centaure

Lundi 14 septembre 2009

Quand deux étoiles entrent en collision, qu’est-ce qui reste ? Pour le savoir, des astronomes ont étudié le centre du plus massif agrégat d’étoiles de toute la Voie lactée, Oméga du Centaure. Au cœur de cet amas globulaire, la densité d’étoiles est 10 000 fois supérieure à ce qu’elle est dans notre région d’espace. On peut ici admirer, grâce à la nouvelle vision du télescope spatial Hubble, les étoiles individuelles qui occupent le centre exact d’Omega du Centaure. On y distingue de nombreuses étoiles à la dominante blanche ou jaune qui sont plus petites que notre Soleil, plusieurs à la teinte orangée qui sont en réalité des géantes rouges, le tout relevé d’une poignée d’étoiles bleues. Lorsque deux étoiles entrent en collision, soit elles fusionnent en une seule étoile plus massive, soit elles s’associent, formant un nouveau système binaire. Les étoiles binaires proches interagissent, émettant parfois en ultraviolet ou en rayons X quand du gaz s’échappe d’une étoile pour tomber à la surface d’un compagnon compact comme une naine blanche ou une étoile à neutrons. Deux systèmes binaires de ce type ont d’ores et déjà été identifiés au centre d’Omega du Centaure. Cet amas se trouve à environ 15 000 années-lumière de nous et est visible dans la constellation du Centaure.

afficher encore plus grand

 

Credit: NASA, ESA, and the Hubble SM4 ERO Team

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Le principe holographique
suivant
image suivante
NGC 6888, nébuleuse du Croissant

> voir le calendrier

APOD 0909

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter