RSS
Ciel des Hommes

Orion en infrarouge

Lundi 18 juillet 2016

L'image infrarouge la plus détaillée de la nébuleuse d'Orion a révélé un nouveau lot d'étoiles de faible masse et peut-être même des planètes dérivantes. La pittoresque nébuleuse nous est plus familière dans le visible, où elle apparaît constituée de nombreuses étoiles brillantes et de gaz luminescent. Également connue sous le nom de M42, la nébuleuse d'Orion se trouve à environ 1300 années-lumière de nous, ce qui la plus proche région de formation d'étoiles. On peut aussi chercher à dissiper les brumes d'Orion en l'observant en infrarouge, comme cela a été fait récemment avec la caméra d'avant-garde HAWK-I placée au foyer d'un des télescopes de 8m du VLT de l'Observatoire européen austral, au Chili. Les versions à haute résolution de cette image révèlent de nombreux points lumineux, dont beaucoup sont sans doute des naines brunes, alors qu'un certain nombre, assez inattendu, sont sans doute des planètes libres. Comprendre la formation de ces objets de faible masse est essentiel à notre compréhension du processus plus global de formation stellaire, ainsi que celle des premières années de notre propre système solaire.

afficher l'image en plus grand | afficher encore plus grand

 

Image Crédit: ESO, VLT, HAWK-I, H. Drass et al.

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Mercure à l'horizon
suivant
image suivante
Colorier l'univers

> voir le calendrier

APOD 1607

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter