RSS
Ciel des Hommes

Independence Day, la riposte de Discovery

article de Didier Jamet

paru le 04 juillet 2006

En 1996, le film Independence Day décrivait l’invasion de notre planète par de très méchants extraterrestres à la veille de la fête nationale des Etats-Unis. 10 ans plus tard, c’est la Terre qui s’apprête à partir à l’assaut de l’espace un 4 juillet, avec la navette spatiale Discovery dans le rôle principal.

L'astronaute Steven Lindsay commande un équipage de 5 astronautes américains et un européen, l’allemand Thomas Reiter. La mission STS 121 est le 18e vol américain à destination de la station spatiale internationale, et le 32e vol de la navette Discovery. Thomas Reiter ne redescendra pas avec ce vol, puisqu’il doit rester à bord de la Station Spatiale pour une mission de 6 mois, Astrolab.

Le lancement aurait pu intervenir dès le 1er juillet, mais la météo, régulièrement capricieuse dans les parages du centre spatial Kennedy en début d’été, a refermé les fenêtres de tir de samedi et dimanche. Ce deuxième vol de navette spatiale après la perte de Columbia en 2003 doit permettre de s’assurer du fait que la navette est redevenue un lanceur spatial parfaitement sûr pour son équipage. Premiers éléments de réponse à 20h 38.

 

précédent
article précédent
Le dispositif maritime de récupération des boosters est en place
suivant
article suivant
Pluton, terminus des prétentieux.
Discovery sur le pas de tir 39B d'où se sont élancées avant elle les plus prestigieuses missions de la Nasa, les Apollo/Saturn V à destination de la Lune
Crédit : Nasa

 

dictionnaire de l'astronomie
Espace

Espace

Planète

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter