RSS
Ciel des Hommes

Branchez-vous sur Radio Jupiter !

traduction de Didier Jamet

paru le 21 février 2004

Jupiter, la plus grande des planètes géantes du système solaire, est la source d’étranges émissions radio. À présent, chacun peut les écouter sur Internet grâce à la Nasa.

Vagues déferlant sur une plage. Piverts frappant l’écorce des arbres. Appels plaintifs des baleines à travers l’océan.

Voici quelques sons entendus en provenance de Jupiter

Cependant, il n’y a ni baleines ni piverts sur Jupiter. Il n’y a pas non plus de plages. Mais Jupiter diffuse pourtant ces sons vers la Terre. Ils émergent des hauts-parleurs des postes de radio calés sur ondes courtes lors d’occasionnels et violents épisodes d’émissions radio. Ils sont le résultat d’un laser radio naturel jaillissant près des pôles de la planète géante.

Beaucoup de radioamateurs ont déjà entendu ces sons tard dans la nuit, lorsque Jupiter est haut dans le ciel. A présent tout un chacun peut également les écouter grâce à un lien vers un site du Radio Observatoire de l’Université de Floride.

Non loin des méandres de la rivière Suwannee, au cœur de la Floride, on trouve un réseau d’étranges antennes : des « tipis » en spirale, et une forêt de dipôles en forme de tiges sur quatre hectares. Chaque nuit, ces antennes sont pointées vers Jupiter afin de surveiller les sursauts radio de la planète dans une gamme de fréquence comprise entre 18 et 32 MHz. Les récepteurs très sensibles traduisent les ondes radio de Jupiter en sons audio. Durant les plus forts épisodes, la salle de contrôle de l’observatoire résonne de mille sonorités étranges.

Voici les liens sur lesquels cliquer pour entendre ces sons selon votre connexion : modem classique ou haut-débit. Voici quelques échantillons de ce que vous pourrez entendre. Des épisodes d’émission radio sont prévus les 22 et 23 février ainsi que le 1er mars

Attention, tous les horaires qui suivent sont donnés en Temps Universel. Pour avoir l’heure légale correspondante en France métropolitaine, rajouter une heure à ces horaires.

- Le 22 février 2004 de 05:00 à 07:00 temps universel
- Le 23 février 2004 de 06:00 à 08:00 temps universel
- Le 1er mars 2004 de 08:00 à 09:00 temps universel

Attention : En plus d’authentiques sons en provenance de Jupiter, il se peut que vous perceviez occasionnellement des voix humaines. Il s’agit tout simplement d’interférences en provenance de stations radio terrestres…

Les émissions radio de Jupiter, connues depuis 1955, sont émises vers la Terre par des lasers radio situés près pôles magnétiques de Jupiter. Sur Terre, les lasers sont faits de câbles, de cristaux et autres composants électroniques. Les lasers radio de Jupiter sont naturels, constitués de plasmas (des gaz ionisés) et de champs magnétiques. Des courants de plasma magnétisé se ruant à toute vitesse vers les régions polaires de Jupiter émettent des ondes radio, selon un processus connu sous le nom de « maser cyclotron ». Quand ce mécanisme s’enclenche, Jupiter devient une source radio plus puissante encore que le Soleil. Les lasers naturels de Jupiter sont alimentés en partie par Io, une des lunes de la planète géante. En effet, les volcans de Io crachent des gaz conducteurs de l’électricité qui atteignent la magnétosphère de Jupiter (la région de l’espace sous influence du champ magnétique de Jupiter), où ils s’accumulent dans une zone de l’espace en forme de beignet connue sous le nom de Tore de Io. Comme Io tourne autour de Jupiter, elle se fraye un chemin dans ce tore et y produit des ondes de choc, comme la vague d’étrave à l’avant d’un bateau. Guidées par les forces magnétiques, ces « ondes d’Alfven » transportent quelque 40 millions de millions de watts de puissance vers les régions polaires de Jupiter. Une partie de cette énergie alimente un laser radio (un « maser cyclotron ») qui, comme nous l’avons vu plus haut, se forme naturellement à partir des gaz ionisés et des champs magnétiques polaires. C’est ce laser qui est la source des tempêtes radio.

Les émissions radio de Jupiter ne se propagent pas dans toutes les directions. Le faisceau du laser radio a la forme d’un immense cône creux. (voir l’animation numérique) Si la Terre se trouve à l’intérieur du cône, nous n’entendons rien. Et rien non plus si nous sommes à l’extérieur du cône. Mais si la Terre se trouve croiser l’étroit bord du cône, nous pouvons alors entendre de puissants signaux radio.

Jupiter fait un tour sur elle-même à peu près toutes les 10 heures, et le cône avec elle, comme le pinceau lumineux d’un phare. Pour entendre une tempête radio de Jupiter, il faut donc que les paramètres suivants soient réunis :

1 – Que la Terre soit alignée avec le bord du cône

2 – Que Io soit dans la bonne position pour provoquer un déversement d’énergie électrique vers les pôles magnétiques de Jupiter.

Ces conditions seront remplies à plusieurs reprises dans la semaine qui vient. Attention, tous les horaires qui suivent sont donnés en Temps Universel. Pour avoir l’heure légale correspondante en France métropolitaine, rajouter une heure à ces horaires.

- Le 22 février 2004 de 05:00 à 07:00 temps universel
- Le 23 février 2004 de 06:00 à 08:00 temps universel
- Le 1er mars 2004 de 08:00 à 09:00 temps universel

Vous obtiendrez d’autres prévisions pour des dates ultérieures sur le site Spaceweather.com (en anglais) Quand vous prendrez l’écoute, ne vous attendez pas à entendre un flot ininterrompu de sons mélodieux. La source radio de Jupiter est intermittente. Il se peut que vous n’entendiez rien d’autre que de la friture pendant une bonne heure. Vous serez alors sans doute tenté d’arrêter, et c’est en général à ce moment-là que le programme commence… Cela peut durer quelques minutes… ou quelques secondes. Il n’y a jamais deux séances identiques, et c’est ce qui fait tout leur intérêt.

Les astronomes professionnels étudient ces émissions radio car elles nous en apprennent beaucoup sur Jupiter, plus particulièrement sur sa rotation et son champ magnétique. Le cône radio de Jupiter est intimement lié au champ magnétique de la planète, lequel émerge des entrailles de Jupiter. En suivant le faisceau radio pendant sa rotation, les astronomes sont parvenus à mesurer la vitesse de rotation des couches profondes de Jupiter, dissimulées par les couches supérieures de l’atmosphère, avec une précision de quelques millisecondes.

La magnétosphère de Jupiter est gigantesque. Elle s’étend sur un volume dix fois supérieur à celui du Soleil. Sa queue, étirée par le vent solaire, s’étend bien au delà de l’orbite de Saturne. Les astronomes s’attendent à ce que le champ magnétique de Jupiter s’inverse un jour ou l’autre. Celui du Soleil inverse sa polarité tous les onze ans. Le champ magnétique terrestre s’inverse également, tous les 300 000 ans en moyenne. Cela semble donc être une propriété normale des dynamos magnétiques à l’œuvre au cœur des étoiles et des planètes. Alors à quand le tour de Jupiter ?

Ceux qui écouteront les émissions radio de Jupiter seront peut-être les premiers informés. Quand le champ magnétique commencera à changer, le faisceau radio de Jupiter se modifiera également. La Terre se retrouvera alignée avec les parois du cône à des moments inattendus, surprenant les auditeurs avec des émissions non prévues. Et peut être que les « appels de baleine » habituels se transformeront en quelque chose de tout à fait inédit à mesure que le champ magnétique se réorganisera.

Internet n’est pas le seul canal disponible pour se brancher sur radio Jupiter. La Nasa finance également un programme éducatif pour les enfants (petits et grands) appelé Radio Jove. Cela consiste en la fourniture (payante) d’un radio télescope en kit pour construire votre propre observatoire dans votre jardin ou la cour de votre école.

Pic-pic. Pop. Splaaaash… Voilà des onomatopées planétaires trop amusantes pour être réservées aux seuls professionnels…

Quelques liens pour aller plus loin

Radio observatoire de l’Université de Floride

Son directeur, Francisco Reyes

Animation numérique du cône radio de Jupiter

Radio Jupiter par bas-débit ou haut-débit

Quelques échantillons de sonorités joviennes

Radio Jove.

 

précédent
article précédent
L’homme peut-il aller sur Mars ?
suivant
article suivant
Meridiani Planum, ancienne zone humide.

Version française de Science@NASA
Auteur original : Docteur Tony Phillips
Crédit : NASA Science

Jupiter et trois de ses lunes photographiées le 7 février 2004 par l’astronome amateur Gary Palmer, de Los Angeles, à l’aide d’un télescope de 28 cm de diamètre et d’un appareil photo numérique.
Crédit : Gary Palmer

 

Le tore de Io, photographié depuis la Terre.
Crédit : Nasa

 

Le cône très ouvert d'émission du laser radio de Jupiter. Cliquez sur le lien du crédit pour avoir accès à l'animation complète dont est extraite cette image
Crédit : Prof. Kazumasa Imai

 

dictionnaire de l'astronomie

Atmosphère

Ciel

Ciel

Espace

Espace

Jupiter

Jupiter

Magnétosphère

Planète

Plasma

Plasma

Saturne

Saturne

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter